Sésame vers l’Emploi pour le Sport et l’Animation dans les Métiers de l’Encadrement

Un dispositif pour accompagner individuellement les jeunes sous certaines conditions à devenir animateur socioculturel ou éducateur sportif.

Un parcours personnalisé

Dispositif d’accès à l’emploi par la qualification sous forme de parcours personnalisé, Sésame est destiné aux jeunes de 16 à 25 ans résidant au sein d’un Quartier Politique de la Ville (QPV) ou d’une Zone de Revitalisation Rurale (ZRR) et rencontrant des difficultés d’insertion sociale et/ou professionnelle. Il est étendu jusqu’à 30 ans pour les personnes en situation de handicap.
De nombreux jeunes peuvent être sensibles aux métiers du sport et de l’animation, mais beaucoup en ignorent les voies d’accès ou encore l’obligation de détenir une qualification pour en faire son métier et l’exercer durablement.

Clarifier son projet

Le dispositif Sésame permet à chaque jeune d’être accompagné individuellement par un référent pour clarifier son projet et élaborer un parcours personnalisé à partir de ses besoins et de ses difficultés. Sont ainsi mobilisées des actions de :

  • Information
  • Positionnement
  • Remise à niveau ou pré-qualification
    • Stage d’immersion
    • Prévention et secours civiques niveau I (PSC1)
    • Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur/directeur (BAFA, BAFD)
    • Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA)
  • Formation qualifiante :
    • Certificat de qualification professionnelle (CQP)
    • Certificat professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (CPJEPS)
    • Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS)
    • Diplôme d’État de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (DEJEPS)

Un dispositif multipartenarial

De nombreux acteurs peuvent intervenir conjointement dans le dispositif Sésame, pour repérer ces jeunes, les informer ou les orienter, les accueillir en immersion professionnelle ou les former, contribuer à la sécurisation de leur parcours, en apportant leur expertise ou leur soutien financier :

  • les services du Ministère des sports (DRDJSCS, DDCS, DDCSPP)
  • les Missions locales
  • les organismes de formation
  • les associations sportives, de jeunesse et d’éducation populaire
  • le service public de l’emploi (Direccte, Pôle Emploi…)
  • les réseaux d’information et d’orientation des jeunes (CRIJ, BIJ, …)
  • les collectivités territoriales…